CONFÉRENCE-DÉBAT | 7 octobre | Les communautés LGBTQ+ au prisme de la prédiction algorithmique : cartographie des enjeux socioculturels, politiques et économiques

This content is not available in the selected language.

Vendredi 7 octobre | 10h00 à 12h00

Intervenant : David Myles, professeur adjoint, Centre Urbanisation Culture Société, INRS

Activité en présentiel (UQAM), pavillon Judith-Jasmin, J-1090 et en ligne

RÉSUMÉ
Les communautés lesbiennes, gaies, bisexuelles, trans et queers (LGBTQ+) ont été parmi les premières à adopter les plateformes numériques, comme YouTube, Twitter et Instagram. Durant la dernière décennie, ces plateformes ont introduit de nouveaux algorithmes qui supervisent la quasi-totalité de nos activités en ligne, comme la classification des identités et habitudes d’usagers, la recherche d’information, la modération de contenus haineux et la recommandation de produits de consommation ou de contenus culturels. Les algorithmes de plateformes sont de plus en plus critiqués pour reproduire des biais sexuels, raciaux et de genre à travers les décisions qu’ils automatisent. Pourtant, nous connaissons mal les défis spécifiques que les algorithmes de plateformes posent aux personnes LGBTQ+. À partir d’une recension des littératures scientifiques et journalistiques, cette présentation propose une cartographie des enjeux que soulèvent les algorithmes de plateformes pour les personnes LGBTQ+, notamment en termes de justice sociale et d’équité. Ce faisant, elle cherche à illustrer comment les algorithmes ne sont jamais neutres mais encodés de biais et valeurs pouvant affecter de façon disproportionnelle les communautés LGBTQ+.

INTERVENANT
David Myles
est professeur-chercheur adjoint au Centre Urbanisation Culture Société de l’INRS (Institut national de la recherche scientifique, Montréal). Ses recherches examinent les implications culturelles, sociales et économiques des plateformes numériques. Elles s’intéressent notamment au rôle des plateformes numériques dans la reconfiguration des cultures participatives et populaires, avec un intérêt marqué pour les cultures LGBTQ+., le développement de méthodes critiques pour étudier les phénomènes en contexte numérique est au centre de mes intérêts, tout comme l’analyse de leurs implications éthiques et épistémologiques. David Myles est professeur associé au Département de sexologie de l’Université du Québec à Montréal, où il est également membre associé au Laboratoire sur la communication et le numérique (LabCMO) et à la Chaire de recherche sur la diversité sexuelle et la pluralité des genres (Chaire DSPG). Il est membre actif au sein de l’Association of Internet Researchers (AoIR).  

Activité en présence à l’UQAM, au pavillon Judith-Jasmin, local J-1090, dans la limite des places disponibles, et en ligne par l’application de visioconférence Zoom. Le lien vous sera transmis quelques heures avant le début de l’activité dès lors que vous êtes inscrit-e.

This content has been updated on 22 September 2022 at 2 h 32 min.