En pause des réseaux sociaux pour retrouver une paix d’esprit

Comment expliquer le phénomène de « l’ensauvagement » des réseaux sociaux numériques qui poussent des personnes à s’y exprimer de façon plus agressive ?

Dans un article du Journal de Montréal, Alexandre Coutant (professeur, UQAM) participe à la réflexion sur les facteurs explicatifs de cette violence en ligne. « Les « rituels de communication » qui nous permettent d’échanger poliment dans la vraie vie sont souvent absents sur les plateformes comme Facebook ou Twitter, où tout est fait pour mobiliser nos émotions » explique-t-il dans l’article.

Ce contenu a été mis à jour le 23 mars 2021 à 23 h 31 min.