Marie-Soleil Fortier

Étudiante à la maîtrise en Science, technologie et société, UQAM

Titre du projet de recherche : Le rapport à la technique des amateurs. Le cas des réparateurs et collectionneurs d’appareils radio anciens

L’objet de notre mémoire de maîtrise provient d’un intérêt porté aux notions d’usage et de bricolage, relevant d’un engagement particulier au monde. Elles sont visibles dans certaines pratiques collectives, telles que le mouvement DIY, les Fab Labs et les Repair Café, et sous des formes individuelles d’altération, de transformation et de fabrication.  En nous inspirant des travaux sur la contribution des amateurs aux connaissances scientifiques, nous étudions le cas spécifique d’amateurs et collectionneurs d’objets technologiques, soit les appareils radio anciens.

Nous croyons qu’à l’instar des amateurs de domaines scientifiques, tels que les sciences naturelles et physiques, les passionnés de technologie, par la mise en place de pratiques collectives, participent au développement de la connaissance. Ainsi, nous souhaitons rendre compte de la singularité de ces pratiques amateurs, dans le but d’évaluer l’impact de celles-ci dans le champ social, notamment en ce qui a trait à la préservation et à la diffusion des connaissances, techniques et historiques, relatives à cette technologie.

Projet financé par une bourse à la maîtrise du CIRST et une bourse de formation à la recherche MITACS

Ce contenu a été mis à jour le 3 août 2021 à 20 h 16 min.