Troisième lieu et quatrième pouvoir unis contre les «fake news»

Selon l’Institut de la statistique du Québec, la population québécoise aurait soif d’information et de connaissances. Un besoin qui peut être comblé tant par les médias que les bibliothèques. Pourtant, ces deux milieux ne travaillent que très peu ensemble.

Dans cet article du Devoir, Mathieu-Robert Sauvé, étudiant au doctorat en communication à l’UQAM, exprime la nécessité  que les journalistes et les bibliothécaires s’entraident, notamment pour lutter contre la désinformation. « [Les bibliothécaires] sont des alliés indispensables de l’information de qualité, et donc des journalistes. »

Ce contenu a été mis à jour le 4 mai 2021 à 16 h 29 min.