VIDÉO | Au-delà de la théorie du cadrage médiatique : Goffman et les cadres sociaux de l’interaction

Le 19 mars 2021, Olivier Turbide présentait un séminair-auteur intitulé Au-delà de la théorie du cadrage médiatique : Goffman et les cadres sociaux de l’interaction. (Re)découvrez le contenu de ce séminaire-auteur !

DATE DE L’ÉVÉNEMENT : 19 mars 2021, de 14h à 16h

INTERVENANT :
Olivier Turbide, professeur, Département de communication sociale et publique, UQAM.

RÉSUMÉ :
À partir de l’ouvrage phare « Les cadres de l’expérience » (traduction de Frame Analysis), ce séminaire présente la notion de cadres sociaux d’Erving Goffman qui a jeté les bases du virage actionnel en communication et en analyse de discours. En écho aux travaux de A. Schütz et de G. Bateson, nous explorons dans ce séminaire la façon dont les acteurs sociaux reconnaissent, manipulent et jouent avec ces cadres afin de mener à bien (dans la plupart des cas) les activités complexes de communication dans lesquelles ils s’engagent. Rappelant que les cadres en tant que savoirs sociohistoriques, intériorisés et partagés collectivement circonscrivent et sont circonscrits par les actions des acteurs en situation, nous verrons que ceux-ci constituent de formidables outils à la fois pour la description des interactions médiatiques et numériques et pour l’évaluation de celles-ci. Les propositions théoriques présentées durant ce séminaire seront illustrées par des travaux empiriques sur le soutien social en ligne (Turbide, Cherba, Denault, 2020), sur les appels téléphoniques en situation d’urgence (Laforest, 2011) et sur la communication politique (Turbide, 2015).

Ce contenu a été mis à jour le 27 juillet 2021 à 17 h 54 min.